• Désir d'écrire

     

    Désir. D’écriture. Immergeance. Du plus secret de nous. Même. Fluctuant. Venant. Et allant. En aveugle de l’advenir. Un présent. Qui se cisèle. Au jour le jour. Sans cesser. Une délestation. Du superflu. Mais aussi. De cette part. Que l’on pense. Manquante en nous.

     

    * * *

     

    Un je(u). Un plaisir. Issu. De longue naissance. Parcourant. L’échine de la nuit. Venant. Comme un ruissèlement intérieur. Une pluie d’on ne sait où. Nous fructifiant. Fertilisant. Notre cœur. Et ses étés. Où son feuillage. Devient Verbe.

     

    * * *

     

    Désir. D’écrire. Une nécessité. Transmutée. Une part de soi. Oubliée. Perdue. Serait. La part de l’ange de nous-même. La raison irraisonnable. Ancrant l’imaginé. De ce qui aurait pu. Caresser. Les possibles. A contre poils.

     

    * * *

     

    Venant. Il est connexion. Je de l’autre. Autre de soi. Se faisant. L’encre en est le liant. Les couleurs également. Conscience. Temps devenu espace. Et. Il y a. Dans cet espace. Les vallons. Montagnes. Lacs. Et forêts. Ensoleillées. De joie. Intense. Délaissant le Temps.

     

    * * *

     

    Allant. Il est. Ce labeur. De soi en soi. Lové. Sous tes. Reins. Mouvement. Travail de brume et de précision. Y surgit évanescent. L’Arbre. De la Co-naissance. Temps devenu source. Faisant de nous. Libres panseurs. Quel qu’en soit. L’écriture.

     

    * * *

     

    Il y a. Dans ce désir d’écrire. Comme un rythme. D’inassouvi. Assouvi. Un perpétuel. Ensemencement. De notre mythologie. Être droit dans son humanité. Son intensité. Magnifiant.