• Forêt XXV

     

     

    FORÊT XXV

    Forêt d’hiver

     

     

     

    En son sein la forêt retient la mémoire des siècles

    colosses et brindilles déchus

    fétus d’os par le lichen du temps recouverts

     

    Tant d’orages aux eaux sombres ont éteint

    les éclats pourpres de la terre

    et pourtant de ce tapis percent

    sans cesse

    de fragiles germes

    laissés en héritage

     

     

     

    Partager via Gmail Blogmarks

    Tags Tags :
  • Commentaires

    1
    Vendredi 9 Février à 12:09

    La bucolique dans ce qu'il a de silence et de force. La force aussi du moi poétique qui donne à cette peinture l'exactitude des couleurs de ce jour. Car par la porte-fenêtre et depuis mon secrétaire, la nature se couvre de son blanc manteau et ce n'est pas sans raison que Géry nous invite à partager l'instant saisissant de ce spectacle naturel, perpétuel.

      • Vendredi 4 Mai à 09:06

        Merci Michel de ce beau commentaire

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :